Recherche
Accueil > Seconde Guerre mondiale > Lettres d'un ouvrier déporté



Lettres d'un ouvrier déporté
Dietz, Pierre
Ref. produit : 4654
Code ISBN : 9782847065855
En publiant les lettres de captivité de son arrière-grand-père, William Letourneur, déporté-résistant à Buchenwald, Lublin et Auschwitz, Pierre Dietz entretient la mémoire de la Résistance en Haute-Normandie, mais fait aussi progresser  l’histoire de la déportation.
 
 
 
 
 


Quantité  

22.00 €


Page en favoris
  Retour

Très peu d’ouvrages en effet ont été publiés sur l’histoire de la Résistance en Seine-Maritime. L’action de cet ouvrier tanneur de Maromme dans les rangs du Front national est utilement complétée par les témoignages de plusieurs de ses compagnons de résistance.
Mais l’intérêt principal de ce livre émouvant réside dans la réunion d’un corpus exceptionnel de lettres clandestines, échangées en 1943-1944, entre William Letourneur et sa femme Hélène, alors que celui-ci se trouve interné dans les prisons et camps d’internement allemands en France, puis déporté dans les camps de concentration du Reich hitlérien.
Soigneusement mis en page et illustré, magnifié par les dessins de déportation d’Auguste Favier et de Pierre Mania, le livre de Pierre Dietz constitue, d’ores et déjà, un des fleurons de la collection « Résistance en Normandie ». 

Dans la collection « La Résistance en Normandie » dirigée par Gérard Fournier

 
9782847065855

Articles similaires
Les articles suivants sont similaires à celui-ci.
Le serpent chauve devient zazou
25.00 €
  Le serpent chauve devient zazou Gérard Fournier

« Le serpent chauve devient zazou » est l’un des dizaines de messages diffusés depuis le début de 1943 par la section F du Special Operations Executive (SOE), un service secret britannique, sur les ondes de la BBC. Destiné à un réseau de résistance en France, plus précisément au groupe Prosper-Physician de Falaise, dans le Calvados, il annonce un parachutage d’armes pour la nuit du 13 au 14 mai 1943.


 > Sélectionner
 > Plus d'infos
La Résistance en Suisse normande, le maquis de Saint-Clair
23.50 €
  La Résistance en Suisse normande, le maquis de Saint-Clair Gérard Fournier

À la fin de janvier 1944, un très jeune lieutenant des services spéciaux britanniques, le Special Operations Executive (SOE), Jean Renaud-Dandicolle, natif de Bordeaux, et, quelques jours plus tard, un opérateurradio, le lieutenant Maurice Larcher, originaire de l'île Maurice, sont parachutés, de nuit, au-dessus de la France occupée. Leur mission s'annonce difficile mais cruciale. Il leur faut armer les groupes de résistance aux confins du Calvados, de l'Orne, de la Manche et de la Mayenne, et les préparer à entrer en action contre l'ennemi, dès les premières heures du Débarquement. Aucun des deux ne connaît la date et le lieu du Jour J.
 > Sélectionner
 > Plus d'infos
De Trouville-sur-Mer à Buchenwald
26.00 €
  De Trouville-sur-Mer à Buchenwald Levillain, Lucien

Le livre de Lucien Levillain ne se lit pas comme un ouvrage ordinaire. Il entraîne le lecteur dans le contexte de la France des Années noires, celles de l'Occupation d'une armée étrangère puissante et conquérante, celle de la Collaboration honnie, et surtout celle du combat de la Résistance.


 > Sélectionner
 > Plus d'infos
Jacques Vico, chantre de la Résistance
19.00 €
  Jacques Vico, chantre de la Résistance Gérard Fournier

Jacques Vico nous a quittés en 2012, laissant un grand vide dans les rangs du monde combattant, en particulier dans ceux de la Résistance. En cette année du 70e anniversaire, nous avons souhaité lui rendre hommage et rappeler ce qu’il nous a laissé en héritage.
 > Sélectionner
 > Plus d'infos
Résistance et marche de la mort
24.50 €
  Résistance et marche de la mort Le Goupil, Paul

Entré dans la Résistance organisée en novembre 1942, Paul Le Goupil milite au sein du Front patriotique de la jeunesse, le FPJ, une des organisations coiffées par le parti communiste français. Nous sommes à une époque où les volontaires engagés dans la lutte clandestine contre l’occupant allemand sont une minorité et où l’on prend donc vite des responsabilités. Distribuant tracts et journaux du parti, il contribue activement à la rédaction et à la diffusion de L’Espoir du jeune patriote normand et, en 1943, il agit contre le départ forcé des jeunes vers l’Allemagne dans le cadre du service du travail obligatoire (STO) institué par Vichy. Lorsque Paul Le Goupil est arrêté le 13 octobre 1943, il assume depuis peu la direction du FPJ pour l’ensemble de la Seine-Inférieure. 


 > Sélectionner
 > Plus d'infos