Recherche
Accueil > Art, Architecture, Photographie > Le Mont-Saint-Michel, architecture et civilisation.



Le Mont-Saint-Michel, architecture et civilisation.
Jean-Luc Legros
Ref. produit : 4105
Code ISBN : 2-84706-188-6

L'auteur détaille dans cet ouvrage les étapes de la construction du Mont-Saint-Michel et décrit la vie de ceux qui l'ont animé depuis son origine.

 
 
 
 
 


Quantité  

32.00 €  
30.40 € 


  Retour

Pendant plusieurs siècles, le Mont-Saint-Michel a occupé le devant de la scène de l'histoire. L'occupation du site place la citadelle de l'archange saint Michel au coeur d'épisodes mouvementés, où lumières et éclats précèdent, ou suivent, des légendes noires. Ainsi ces moines oublieux des voeux monastiques ou ces prisonniers dans des cages de fer dévorés par des rats ! Cependant, sous la règle de saint Benoît, la vie des religieux est offerte à la louange et à l'étude au nom de la société et pour son salut. Elle est aussi un combat contre les tentations de l'adversaire, le Satan vaincu par saint Michel, le prince des milices célestes. L'accueil des pèlerins venant de tous les chemins d'Europe n'exclut pas le travail intellectuel : au XIIe siècle, le Mont est surnommé la « Cité des livres ». Mais l'apogée du système féodal et celui de l'abbaye sont suivis, à partir du XIIIe siècle, d'un changement de fonction où les pouvoirs économique et politique prennent le pas sur la vocation proprement spirituelle des moines. La guerre de Cent Ans place le Mont comme la citadelle normande invaincue, inexpugnable, défendue par son archange qui a choisi le parti du roi de France. Après les guerres de Religion et une réelle décadence monastique, le XIXe siècle peuple l'abbaye de plus de six cents prisonniers que remplaceront, dès la fin du siècle, des touristes de plus en plus nombreux et conquis par un nouveau regard sur l'architecture médiévale. Classé au titre du patrimoine mondial, le Mont aujourd'hui est, en effet, l'un des monuments français les plus visités.
 
Le Mont-Saint-Michel, architecture et civilisation.