Recherche
Accueil > CinémAction > N° 159 : Les écrans de la déraison



N° 159 : Les écrans de la déraison
Dupont, Jocelyn
Ref. produit : 4734
Code ISBN : 9782847066425
Maintenant disponible ici :

La problématique des rapports entre la maladie mentale et les images cinématographiques reste encore peu explorée. Les quelques études qui lui ont été consacrées ont dans l’ensemble privilégié une approche sociologique, historique, voire résolument psychiatrique de la question. Le volume de publications concernant la folie au cinéma est comparativement infime au regard de celles qui ont, de longue date, tissé des liens entre cinéma et psychanalyse. 
 
 
 
 
 



24.00 €


Page en favoris
  Retour

Le corpus est pourtant vaste, et le terreau fertile. Le cabinet du Dr Caligari,  El, Shock Corridor, Répulsion, Vol au-dessus d’un nid de coucous, et plus récemmentSpider, Take Shelter, Camille Claudel 1915 ou encore A la folie sont autant de titres évocateurs qui illustrent l’étrange alliance entre le désordre mental et le 7e art à laquelle ce numéro de CinémAction est entièrement consacré. 
Quel(s) regard(s) le cinéma peut-il porter sur la folie ? Qu’y a-t-il à déchiffrer sur les écrans de la déraison ? Tel est l’enjeu de ce numéro de CinémAction auquel ont contribué conjointement historiens et spécialistes du cinéma, mais aussi psychiatres et psychanalystes, autant de cinéphiles soucieux de tisser des liens entre la question de l’image-mouvement et celle de la santé mentale. 

A propos de la coordinateurr
Jocelyn Dupont est maître de conférences à l’université de Perpignan Via Domitia, spécialisé en littérature et cinéma américains contemporains et membre de l’équipe de recherche CRESEM-VECT. 
 
CinémAction n°159 : Les écrans de la déraison

Articles similaires
Les articles suivants sont similaires à celui-ci.
N° 50 Cinéma et psychanalyse
18.00 €
17.10 €
  N° 50 Cinéma et psychanalyse Alain Dhote

Maintenant disponible ici :
http://cinemaction-collection.com/produit/cinemaction-n50-cinema-psychanalyse/

Était-il fatal que, nés tous deux vers 1895, psychanalyse et cinéma entretiennent, comme l'écrit la préfacière, « un long flirt, une longue acoquinade » ?


 > Plus d'infos