Recherche
Accueil > CinémAction > N° 154 De l'intime dans le cinéma anglophone



N° 154 De l'intime dans le cinéma anglophone
Collectif
Ref. produit : 4660
Code ISBN : 9782847065916
La notion d’intime, qui touche au secret des oeuvres et des êtres, n’est pas toujours associée au cinéma anglophone, en particulier aux productions hollywoodiennes caractérisées par une prédominance du récit peu propice aux scènes d’intimité.

Télécharger le sommaire   
 
 
 
 
 


Quantité  

24.00 €


Page en favoris
  Retour

Cette tendance qui tient à la nature même du dispositif cinématographique et a fait son attrait dès les origines, ainsi que les contradictions entre exhibition et censure, révèlent cependant l’importance de cette question au sein de la production anglophone. Si les documentaires, les archives familiales ou les films underground paraissent relever naturellement d’un cinéma de l’intime, les oeuvres de fiction, classiques ou contemporaines, d’Hitchcock à Woody Allen en passant par Eastwood ou Aronofsky, recèlent aussi un potentiel intime, de la représentation de l’intimité des personnages à leurs relations ou des relations entre film et spectateur.
A propos des coordonateurs
David Roche : professeur d’études filmiques au DEMA à l’Université Toulouse Le Mirail (Toulouse II), il est l’auteur de Making and Remaking Horror in the 1970s and 2000s (2014) et de L’imagination malsaine (2007), ainsi que d’articles sur le cinéma d’horreur et sur Tim Burton, David Cronenberg, Stanley Kubrick, David Lynch, Sergio Leone et Quentin Tarantino. Il est aussi le co-directeur (avec Christophe Gelly) de Cinéma et théories de la réception (P.U. Clermont-Ferrand, 2012).
Isabelle Schmitt-Pitiot : maître de conférences en études anglophones à l’UFR de Langues et Communication de l’Université de Bourgogne, membre du centre de recherches inter-langues Texte/Image/Langage (TIL), elle travaille sur le cinéma et les séries télévisuelles anglophones, en particulier américaines. Elle a publié des articles sur Woody Allen, John Ford et John Huston, sur le western et la réception, ainsi que sur plusieurs séries, de Sopranos à Desperate Housewives
 
CinemAction n° 154 De l'intime dans le cinéma anglophone