Recherche
Accueil > Romans et nouvelles > Alberède, la Saxonne insoumise



Alberède, la Saxonne insoumise
Ruelle, Claire
Ref. produit : 4719
Code ISBN : 9782847066388
Tout commence le 14 octobre 1066 à Hastings. Une noble saxonne, Ælfgyva, perd son mari, ses frères et son père dans la bataille. Pour sauver son domaine et protéger sa famille, elle doit épouser un jeune Normand, Raoul, parent d’Odon de Conteville, évêque de Bayeux et commanditaire de la célèbre Tapisserie. 
 
 
 
 
 


Quantité  

22.00 €


Page en favoris
  Retour

De cette union naît Alberède, qui va vivre entre l’Angleterre et la Normandie. Sa force de caractère l’amène à refuser de tenir le rôle que la société lui assigne. 
Dans son enfance, elle se dresse contre sa mère, puis contre les religieuses du couvent où elle est éduquée. Devenue adulte, elle choisit elle-même son mari et dirige avec fermeté la seigneurie de Beaulieu, près de Bayeux. 
Sa vie durant, elle conteste l’ordre établi en défendant notamment les femmes de prêtres et les juifs persécutés à la veille de la première croisade. Alberède n’en est pas moins une femme sensible et une mère aimante. 
À travers cette forte personnalité imaginée par Claire Ruelle, ce roman met en scène les passions et motivations des hommes et des femmes du XIe siècle et nous permet de découvrir la vie quotidienne au temps de Guillaume le Conquérant.
 
Alberède, la Saxonne insoumise

Articles similaires
Les articles suivants sont similaires à celui-ci.
Le mystère de la Tour Grise : une enquête de sire Ancelin
19.50 €
  Le mystère de la Tour Grise : une enquête de sire Ancelin Dagorne, Sylvain

Falaise, juillet 1450.
La guerre de Cent Ans tire à sa fin.  Charles VII reprend les villes du royaume occupées par les Anglais. 
Caen va bientôt se rendre, et Falaise se prépare à soutenir un long siège. L’angoisse monte entre les remparts de la place forte. Certains bourgeois  songent même à ouvrir les portes à l’armée française. 
La découverte du cadavre d’un jeune Falaisien dans le fossé de la Tour Grise ajoute le mystère à la peur.  Existe-t-il un lien entre cet homicide et les rumeurs de complot ? Messire Matthew, chevalier anglais, charge alors l’écrivain public sire Ancelin de trouver le coupable.


 > Sélectionner
 > Plus d'infos
Les chroniques de Jacques Poivre, un maire en val de Saire
23.00 €
  Les chroniques de Jacques Poivre, un maire en val de Saire Pesnelle Philippe

L’agitation de la Révolution française et les événements de l’Empire ont accompagné la jeunesse de Jacques Poivre dans le petit village de Barfleur dont il dirigeait la douane.
Plus tard, désigné maire de sa commune, il vit au rythme des affaires communales, faisant preuve parfois d’une certaine raideur, au point de se confronter en 1836 à un personnage venu « chanter Barfleur, et engager les étrangers à préférer notre mer aux lacs de la Suisse ! », monsieur le baron Victor Hugo !
Rassurons-nous ! Poivre n’est pas « assez gobe-mouches » comme il le dit lui-même pour s’en laisser conter par le grand auteur romantique ! Il est d’abord soucieux de l’intérêt de sa communauté, même si sa réputation doit en pâtir.


 > Sélectionner
 > Plus d'infos

du même auteur
Du Guesclin, chef de guerre
21.50 €
  Du Guesclin, chef de guerre Neveux, François et Ruelle, Claire

De père breton et de mère normande, Bertrand du Guesclin (1320-1380) est l’une des plus grandes figures militaires du Moyen Âge et de toute l’histoire de France. 
Doté d’un physique ingrat et rejeté par sa mère, il a une enfance difficile. Ce petit noble réussit néanmoins à se faire reconnaître rapidement comme un excellent combattant de la guerre de Cent Ans. Luttant d’abord comme guerillero en Bretagne, il accomplit ensuite une remarquable carrière militaire dans l’armée royale. Charles V lui confie une mission difficile : conduire les bandes de routiers en Espagne. À son retour, Du Guesclin est nommé connétable de France (1370) et joue un rôle essentiel dans la reconquête du royaume sur les Anglais. Grâce à ses qualités de chef de guerre, il connaît un destin exceptionnel. À chaque fois qu’on lui confie le commandement, il remporte la victoire. 


 > Sélectionner
 > Plus d'infos